fbpx

Digital : La crise va t-elle faire émerger de nouveaux métiers ?

04 Fév 202111 min

Métiers

Depuis près d’un an maintenant, notre société subit les effets de la crise sanitaire. Le confinement, le développement du télétravail ou encore la modification de nos interactions sociales ont de profondes conséquences sur le marché du travail. Cela ne facilite pas les démarches d’orientation scolaire et la capacité à se projeter dans des métiers futurs. C’est pourquoi cet article vise à vous présenter les métiers qui émergent mais aussi ceux qui sortent renforcés de cette crise.

Des métiers devenus vulnérables :

Évidemment, les métiers qui sont en contact avec des personnes souffrent du contexte. C’est par exemple le cas des métiers de la vente, des services à la personne (coiffeurs, esthéticiens, etc.) ou encore de l’hôtellerie et la restauration. De la même manière, les métiers du sport ou de l’éducation ont été obligés de s’arrêter ou au moins d’adapter très largement leurs pratiques pour pouvoir continuer à exercer leurs professions. Finalement, nous pouvons considérer que tous les secteurs jugés “non essentiels” et dans l’impossibilité de réaliser leurs missions à distance sont profondément touchés et subissent les effets du COVID.

Des métiers qui résistent et se développent malgré la crise :

À l’inverse, un grand nombre de métiers se sont adaptés et ont même continuer à recruter ! C’est évidemment le cas des métiers de la santé donc le caractère essentiel n’est plus à prouver. C’est également dans ce secteur que les manques des années précédentes se sont fait profondément ressentir. Citons par exemple les métiers d’infirmiers ou d’aide-soignants qui ont été en première ligne pour faire face aux nombres de malades mais encore aujourd’hui pour assurer le rythme de vaccination. Autre secteur qui ne subit pas la crise : l’informatique !

Comme vous pourrez le voir dans l’article : Les métiers les plus porteurs de 2021, de nombreux métiers apparaissent, se développent et sont en demande de recrutements !

Par ailleurs, il est à noter que certains secteurs, comme celui de la grande distribution par exemple, bénéficient largement de la crise sanitaire. En effet, un grand nombre de petits commerces étant fermés, les clients se sont retournés vers les grandes surfaces, nécessitant des recrutements plus importants. Dans la continuité et en lien avec la grande distribution, ce sont l’ensemble des métiers de l’agroalimentaire qui ont vu leur activité rester soutenue pendant cette crise afin d’assurer l’approvisionnement des magasins. En revanche, ils ont aussi dû s’adapter pour compenser les pertes dues à la fermeture des restaurants ! En termes d’adaptation, le numérique joue d’ailleurs un rôle prépondérant pour répondre à la demande du click & collect.

Enfin, le confinement ayant des conséquences sur la santé, deux métiers ont dû répondre à un nombre d’appels plus importants que d’habitude : les nutritionnistes et les psychologues. La nutrition a en effet été bouleversée par le fait de rester chez soi toute la journée, certaines personnes ont donc ressenti le besoin d’être accompagnées pour cela. Quant aux psychologues, entre les personnes ne supportant plus l’isolement, les entrepreneurs désespérés ou les phénomènes de burn-out, leur accompagnement s’est révélé essentiel !

Nutritionnistes et psychologues :

De la même manière, en raison de la sédentarité qu’entrainent les périodes de confinement, les Français ont ressenti le besoin de rééquilibrer leur alimentation. Ainsi, les consultations de nutritionnistes ont progressé de 114 % en France depuis avril 2020.

La crise du Covid-19 a aussi déstabilisé les esprits pour de nombreux Français. Dans ce cadre, la plate-forme Starofservice a enregistré une hausse des demandes de 48 %. Parmi les motifs de consultation, les troubles dépressifs, l’anxiété ou encore l’addictions reviennent le plus souvent.

Zoom sur… 

Le e-commerce :

C’est probablement un des secteurs, si ce n’est le secteur, qui sort renforcé de cette crise. Nous le mentionnions plus tôt, la fermeture des magasins non essentiels, le développement du click & collect et de la vente en livraison ainsi que l’évolution des modes de consommation ont profondément popularisé les solutions de e-commerce.

Et ce n’est pas uniquement le développement de boutiques en ligne qui a connu une forte croissance. Il est vrai que bon nombre de commerçants ont fait appel à des développeurs et des agences pour créer de nouvelles solutions numériques mais ce sont aussi tous les métiers de la logistique, de l’approvisionnement jusqu’à la livraison, qui ont dû se réinventer et adapter leurs pratiques aux besoins des consommateurs.

De manière générale, les métiers du digital sont renforcés :

Que ce soit pour le commerce, le sport, le divertissement ou encore le travail, le digital s’est avéré indispensable pour conserver la majorité des activités que nous avions avant les confinements et couvre-feux. Concernant le travail par exemple, les entreprises ont été contraintes de s’adapter très rapidement ! Que ce soit pour adopter de nouveaux outils ou modifier les processus. Pour cela, les employés ont dû mettre en oeuvre des nouvelles compétences (travailler à distance, convaincre dans des échanges virtuels, conduire une équipe en ligne, mais aussi l’autonomie, l’organisation, ou encore savoir rendre compte). Tout cela a fait apparaître des nouveaux métiers ou a fait évoluer des fonctions déjà existantes, notamment dans les services RH et pour les managers par exemple.

D’un point de vue informatique, comme nous le disions dans l’article sur les métiers les plus porteurs pour 2021, les métiers de la données ont pris une importance encore plus importante. En effet, le télétravail impose par exemple de sécuriser les échanges et les données qui étaient auparavant stockées au sein de l’entreprise. Y compris pour les particuliers nous avons vu apparaître énormément d’offres de sécurité informatique pour contrer l’augmentation des virus ou des arnaques en ligne. Ainsi, spécialistes de la cybersécurité, data scientist ou développeur big data ont vu les offres d’emploi se multiplier !

Aloïs Gaborit

Aloïs Gaborit

Co-fondateur & Responsable Marketing chez Pixis